Les publications, l'argent et (la) Science

Publié le par yann

Science.gif


Publier n'est pas facile.
Les revues deviennent de plus en plus exigeantes, et la validation d'une échelle sur une centaine de patient ne mérite même plus une publication à elle seule, dans quelque revue internationale que ce soit.

Les "Majors" (les dix meilleures revues) exigent des milliers de patients suivis de longs mois avec des évaluations fines...
Bref, un truc réservé aux riches équipes américaines.

Science, l'une des meilleures revues scientifiques, vient de prouver le contraire.

Une équipe vient de publier un travail ne portant que des petits échantillons, et prouvant, en substance, que l'argent ne fait pas le bonheur, mais que le distribuer un peu y contribue.

Leur travail a été réalisé en 4 parties.

1) Demander à 632 américains ce qu'ils font comme cadeau à eux mêmes à aux autres, et évaluer leur niveau de bonheur.
 Verdict: Ceux qui donnent sont plus heureux.

2) Évaluer le niveau de bonheur de 16 employés avant une prime annuelle, puis après qu'ils l’ont reçus et dépensé:
Ceux qui ont donné leur prime à leur entourage sont plus heureux.

3) Donner 5 ou 20 dollars à 46 sujets, leur demander de les dépenser dans la journée soit pour eux soit pour les autres (de façon imposée):
Ceux qui ont donnée sont plus heureux, quelle que soit la somme.

4) Demander à 109 étudiants si ils seraient plus heureux si on leur donnait 5 ou 20 dollars, et si on leur imposait de le donner ou de le dépenser pour eux:
Ils se trompent (presque) tous!

Au total, une étude qui ne coûte pas grand chose, plutôt sexy et originale qui change un peu des études d'association génome entier ou des imageries portant sur 5000 patients.

Un petit truc m'a chiffonné dans ce travail, une variable pas prise en compte qui change un peu la donne, je trouve...
Et vous, une idée ?

Commenter cet article

Sa. 03/08/2008 01:11

Donc, après avoir dépensé une prime pour leur entourage, les individus en question seront plus heureux.Mais, au final, l'entourage, il est heureux ? Je m'explique...Un mari offre à sa femme un bijou. Quelques instants plus tard, l'enthousiasme de sa femme est remplacé par une grosse déception (un homme de mauvais goût, ça arrive). La femme file chez le bijoutier pour échanger le cadeau dans lequel son mari a mit tout son coeur.Du coup, après avoir donner, je ne suis pas sûre que tous ces maris là soient réellement plus heureux qu'avant. Et j'aurais du mal à croire que ces hommes seront plus heureux que ceux qui auront vu leurs enfants sauter au plafond de joie pour une petite figurine en plastique.En somme, je proposerais volontier de mesurer aussi l'impact qu'à la réaction émotionnelle de l'entourage sur les sujets en question.Bref, je passais, et forcément, je peux pas m'en empêcher. :-D

Dr M 09/04/2008 18:04

Une idée de sujet d'analyse pour ta rubrique "Articles médicaux et scientifiques" : un article des Annales Médico-Psychologiques de mars dernier :DUBOIS O, SALAMON R, POIRIER MF, OLIE JP - Le thermalisme psychiatrique dans les troubles anxieux. - Annales Médico-Psychologiques 166 (2008) 109-114.Qui conclut à la supériorité des cures thermales sur la paroxétine...Mais surtout, qui est un modèle exemplaire de méthodologie biaisée +++, ou comment conclure péremptoirement sur du sable.

yann 15/04/2008 22:12


En fait, j'ai pris le parti de ne jamais dire du mal d'une étude francaise.
C'est peut-etre un tort, mais d'abord, ca m'evite de me faire des ennemis (!), et ensuite, la recherche francaise en psychiatrie est tellement mal en point qu'on ne tire pas sur l'ambulance.

Ok, les revues francaises sont de qualité, disons... "moyenne" (pour être poli). Mais elles ont le mérite d'exister.
Et si on peut inciter les patients- comme les sujets "sains" des groupes controles- à accepter et à participer à des travaux de recheche, on pourra peut-etre un jour revenir à un niveau
international qui ne soit pas ridicule.
Au lieu de ça, les chercheurs francais sont harcelés et sont suspects de fachisme au moindre fichier collecté....

Cela dit, vous avez raison de souligner que la qualité et la rigueur peuvent etre améliorés !

[modif le 19/04/08]: tiens, tant que j'y pense...Je crois connaitre un Dr M..Peut-etre le meme ?


five 07/04/2008 00:11

Comment évalue-t on le bonheur d'une personne ????(Antigone, Anouilh, tout ça...)

yann 08/04/2008 12:01


Le bonheur, c'est comme tous les comportements et tout ce qui est subjectif, ca se mesure !
Par contre, est-ce que l' "echelle de bonheur" utilisée est pertinente ?
En d'autre termes, est-ce qu'elle mesure bien ce qu'elle est sensée mesurer, ca c'est autre chose!


zeclarr 29/03/2008 11:01

génial !sinon je dirais que ça dépend aussi peut être du niveau de vie des gens non ? Si 20$ te permettent de manger et qu'on t'oblige à les donner, tu seras peut être pas très heureux...

yann 06/04/2008 12:29


C'est vrai, mais ils l'ont plus ou moins pris en compte dans le travail. Une autre idée ?