Conflits d'interêt...

Publié le par yann

Un des avantages du NIH, l'agence américaine de la Santé, c'est qu'ils ont des moyens conséquents.

Par exemple, l'équipe de psychiatrie d'Harvard a bénéficié de plus d'un quart de milliard de dollars (287 millions pour être exact) pour réaliser des travaux de recherche.

Tout ça sous la houlette du professeur Joseph Biederman, qui n'est pas à proprement parler un débutant...

En fait, c'est le pape de la psychiatrie de l'enfant (photo du-dit pape à gauche).

Un des inconvénients du NIH, c'est qu'ils demandent à ce que les labos pharmaceutiques n'aient pas trop contribé à votre enrichissement, puisque c'est limité à 20.000 dollars...

Le Pr Biederman doit expliquer devant une commission d'où vient le million et demi de dollars qu'il a percu au cours des dernieres années...

Cette information publiée dans le New York Times a été rapportée dans l'excellent blog du Dr Carlat.

Bien sur, cela n'enleve rien à la qualité exceptionnel de ce médecin chercheur, parmi les premiers à s'interesser au trouble bipolaire de l'enfant et au traitement de l'hyperactivité/déficit attentionnel (THADA).

Mais cela ajoute un peu à la confusion du trop/pas assez de presciption du THADA, qui n'en avait pas besoin...





Commenter cet article

stephane 12/06/2008 19:30

Il faut bien que les leaders d'opinion vivent, la vie à boston est particuliérement cher. Ce qui m'interresserait c'est de savoir combien il prenait en plus sur les grants du NIH pour lui.La psychiatrie basée sur les preuves est confrontée à deux problèmes, le premier et le plus grave, c'est l'indigence des études publiées, du moins dans les revues majeures, ceux ne sont pas les seuls mais il faut reconnaitre que c'est quand même les pro des études avec objectif primaire sans intéret (voir ici:http://kystes.blog.lemonde.fr/2008/03/28/et-encore-une-etude-scandaleuse-en-psychiatrie/) clinique. La deuxième moins grave, c'est la collusion entre industrie et psychiatre. Je me souviens d'un édito du NEJM il ya quelques années, où l'éditeur s'excusait car il n'avait trouvé personne pour faire un édito qui ne soit pas lié avec la société sponsorisant l'étude. Je pense que la situation ne s'est pas améliorée avec le temps.Je vous conseille un exellent livre:http://kystes.blog.lemonde.fr/2008/03/15/la-raison-pharmaceutique/

yann 13/06/2008 09:20


Je remets ici les deux liens, un peu coupés au montage:
http://kystes.blog.lemonde.fr/2008/03/15/
et
http://kystes.blog.lemonde.fr/2008/03/28

Pour la pauvreté des travaux, c'est clairement vrai comparé à la cardio, mais les moyens que l'industrie met dans les études ne sont clairement pas les memes!
Pour le Pr Biederman, il n'est pas accusé d'avoir detourné l'argent du NIH, ca lui aurait couté son poste bien plus vite!