Harry Potter : Oedipe toi-même !

Publié le par yann



Harry Potter, le retour...

Après l'aventure "Harry Potter protége les chti-n'enfants"...

Une (très ?) sérieuse revue de psychiatrie de l'enfant allemande évoque l'approche psychopathologique de l'œuvre de J.K Rowling.

Pour ces auteurs, la série Harry Potter se centre sur le développement psychique d'un jeune homme en partant de ses expériences précoces (l'amour de sa mère) au cours des premiers stades de son développement.

Et ce, en passant par l'identification à l'image paternelle et à différentes images du père, jusqu'au développement de sa propre personnalité.

"Au niveau Oedipien" (sic), Harry doit dé-idéaliser son père et, d'une maniére plus générale, l'image paternelle (Ben oui, Dumbledore..Mais si, le vieux à la barbe blanche, qui habite en haut de l'escalier secret..).

Pour Subkowski P, Harry Potter fait face au trauma infantile et encourage ses lecteurs à prendre en main leur symptomatologie traumatique.

Harry, Sigmund, même combat !

Commenter cet article